Histoire


ARMOIRIES DE SAINT-POLYCARPE

L’écusson ancien français est partagé en quatre quartiers.  Le premier quartier représente la croix, la fidélité à Dieu et à nos aïeux.  L’évangile représente la communauté chrétienne de Saint-Polycarpe.  Le deuxième quartier représente les armes de l’illustre Baron de Longueuil, premier seigneur de Nouvelle-Longueuil.  Dans le troisième quartier, la pince et le marteau, représentent tous les métiers et professions, et l’engrenage représente tous les commerces et industries. Le dernier quartier représente notre aqueduc qui n’est qu’un des services que la municipalité offre à ses citoyens et à une municipalité voisine. L’ancien pont et la rivière Delisle qui coule de l’ouest à l’est y figurent également.

Dans le contour, il y a dix-sept étoiles qui représentent tous les maires du village depuis 100 ans.

Sur les côtés, l’épi de blé et le lin, dont la culture à maintenant disparu, soulignent que l’agriculture est la principale activité sur notre territoire.

Notre slogan:  « travail, progrès et égalité pour tous »

1734

La Paroisse de Saint-Polycarpe fait partie du territoire de l’ancienne Seigneurie de la Nouvelle-Longueuil concédée le 21 avril 1734 au sieur Paul-Joseph LeMoyne de Longueuil, capitaine d’infanterie au détachement de la marine. Ce territoire est un ajout à celui de Soulanges que le sieur LeMoyne possède déjà grâce à son mariage avec Marie-Geneviève de Soulanges.

1785

Vers 1785, Joseph-Dominique-Emmanuel LeMoyne de Longueuil, fils de Paul-Joseph et nouveau seigneur depuis 1775, fait faire un relevé des sites potentiels pour l’établissement d’un moulin sur la rivière Delisle

1806

En 1806, le projet se concrétise : un moulin sera construit dans le rapide de Rivière-Delisle. L’endroit est alors en grand peuplement et ses habitants font la demande pour l’établissement d’une église.

1816

Le 22 mai 1816, Mgr Plessis, au cours de sa visite paroissiale des Cèdres et de Saint-Régis, se rend à Rivière-Delisle pour désigner le futur emplacement de la chapelle de mission. Des trois terrains offerts, Mgr Plessis opte pour celui de John McDonald, plus central.

1817

Un premier édifice est construit en 1817, un presbytère-chapelle à deux étages. La nouvelle paroisse est alors placée par l’évêque sous le patronage de Saint-Polycarpe.

1818

Antoine Manseau, curé des Cèdres, est désigné curé en titre par Mgr Plessis en 1818. Le premier curé résident est nommé en décembre de la même année : il s’agit de Pierre Nicolas Leduc.

Le 12 janvier 1830

La mission prospère tant que les « habitants de la Nouvelle-Longueuil » font requête pour faire ériger le territoire de la mission en paroisse. Le 12 janvier 1830, il y a décret d’érection d’une nouvelle paroisse sous le vocable de Saint-Polycarpe de la Nouvelle-Longueuil.

Le 1er juillet 1845

Une proclamation du gouverneur Lord Metcalfe met en vigueur le système municipal civil en lui gardant les limites exactes des paroisses ecclésiastiques. D’application difficile, cette proclamation ne fut mise en fonction à Saint-Polycarpe qu’en 1855, avec l’élection du premier conseil municipal présidé par M. John Taylor, premier maire.